Campaniile din 1992-1993 de la Giurgiu, Malu Roşu

Cercetări Arheologice 10, 1997, 17-33
https://doi.org/10.46535/ca.10.01



Campaniile din 1992-1993 de la Giurgiu, Malu Roşu


Authors: Alexandru Păunescu, Emilian Alexandrescu

Keywords: -

Abstract:

La station paléolithique de la Malu Roşu se trouve dans le Sud-Est de la Plaine Roumaine sur un échelon géomorphologique d’une terrasse approfondie du Danube. La station, située à environ 700 m ENE de la ville de Giurgiu, a été découverte en 1952 et a fait l’objet de recherchés de surfaces pendant l’année suivante. Vu l’importance de l’industrie lithique récoltée à cette occasion le premier d’entre nous a effectué en 1958 – 1960 des fouilles sur une surface totale de 85 m2. La reprise des fouilles archéologiques s’est imposée en 1992 à cause des travaux d’urbanisation de la zone orientale de la ville. À l’occasion des recherches, pendant les campagnes de fouilles (1992 – 1993), nous avons ouvert une surface de 180 m2 fouillée jusqu’à une profondeur d’environ 3 m.

Pour ce qui est de. la stratigraphie, on a distingué du point de vue géologique et archéologique les dépôts suivants :

  • De 0 à 1.00 m – le dépôt sédimentaire gris-noir du sol actuel. Sans pouvoir en préciser les niveaux culturels, on y a trouvé des fragments céramiques appartenant à la culture de Dridu (fin du 1er mil ap. J.C.), à l’époque géto-dace (IIIe – IIe s. av. J.C.), à la culture Basarabi (Hallstatt moyen) et culture s néolithiques moyennes et finales (cultures de Bolan et Gumelnitza).
  • De 1,00 à 1.40 m – dépôt sédimentaire de transition gris-jaunâtre avec limites difficilement à préciser à cause des galeries de rongeurs. À la base de ce dépôt se trouve la couche aurignacienne.
  • De 1,40 à 6.00 m – dépôt sédimentaire loossoise de 6 m d’épaisseur (ce qui résulte du sondage réalisé Jusqu’à 8,50 m à la base de la terrasse du côté de la section), avec des nuances et des granulations différentes, d’une couche à l’autre.

De 1.40 à 1.80 m lœss jaune-blanchâtre, poudreux, qui contient de maigres restes archéologiques, sans qu’on puisse pendant parler d’un stérile archéologique.

De 1.80 à 2.85 in lœss jaune – rougeâtre à grande granulation. Dans ce dépôt se trouvait la couche aurignacienne I (la plus riche) à trois niveaux:

  • Aurignacien I c, de 1.80 à 2.25 m ;
  • Aurignacien I b, de 2.25 à 2.45 m ;
  • Aurignacien I a, de 2,45 à 2,85 m.

Plus bas que la profondeur de 2.85 on n’a guère trouvé des restes archéologiques.

L’Industrie lithique de la couche aurignacienne I est très riche. La séparation sur les trois s niveaux a été établie sur à cause de quelques zones de concentration massive du silex associé avec des grès: dans le cas du niveau Aurignacien I a on peut même parler d’ateliers de taille de silex et de restes de foyers. Ces foyers consistent en agglomération de pierres et contiennent on outre plus ou moins de fragments de charbon ou de terre brûlée. De ces foyers nous avons prélevé des échantillons de charbon pour la datation C14.

Pour compléter l’information archéologique, nous avons prélevé des échantillons de la microfaune de 1.30 à 3.00 m profondeur et des échantillons de sédiments de 0 à 6.00 m profondeur. Le nombre réduit des restes de micromammifères découverts, ont été déterminés comme appartenant à l’espèce île Cricetus cricetus. La faune de mammifères est représenté par un métatarsien de Vulpes vulpes trouve à 2.70 m (aurignacien I a) et un molaire de bovidé découvert a 2.20 – 2.30 m (aurignacien I c).

Les restes culturels sont peu variées (nous pensons surtout aux restes de faune, à l’outil en os. à l’ocre etc.), mais le grand nombre d’objets lithiques. qui dépassent 20000 pièces, nous donnent le droit d’affirmer que la grande station de Malu Roşu – Giurgiu consiste de riches ateliers de taille, selon nous, parmi les plus grands de la Plaine Roumaine, connus Jusqu’à présent. Il est cependant important à retenir que le nombre d’outils lithique s est bien réduit et qu’il consiste surtout en grattoirs, burins, racloirs, lames aurignaciennes retouchés, lames étranglées, lamelles Dufour.

Download: PDF


How to cite: Alexandru Păunescu, Emilian Alexandrescu, Campaniile din 1992-1993 de la Giurgiu, Malu Roşu, Cercetări Arheologice, Vol. 10, pag. 17-33, 1997, doi: https://doi.org/10.46535/ca.10.01


Creative Commons Licence
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International License